Parier sur le hockey

Alors que le football est considéré le sport roi dans pratiquement le monde entier, le hockey ne peut pas se vanter d’un tel statut. Certes, il est plutôt populaire en Europe, Russie comprise, et en Amérique du Nord, mais les indices de ce sport ne sont pas comparables à ceux du football.

hockey

Bookmakers

Classement Site de paris sportifs Bonus Recevoir un bonus
1
4.8/5
300% match bonus up to 5,000 CHF!
JoueLire l'avis
2
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
3
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
4
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
5
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
6
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
7
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
8
-/5
Pas encore noté
Bonus de Bienvenue de 120 €
JoueLire l'avis

Dans certains pays qui ont une tradition de hockey, ce sport se trouve derrière le basket et le tennis, et aux États-Unis même derrière le baseball et le rugby. C’est pour ça que l’offre de matchs de hockey chez les bookmakers est assez pauvre.

D’un autre côté, dernièrement la situation s’améliore. Aux États-Unis, les bookmakers ont été autorisés à collaborer avec des organisations sportives et le déroulement de la Ligue Continentale de Hockey a également contribué à cette amélioration. À présent, pour les matchs de ce championnat des types de paris très bons et variés sont offerts, en partie grâce au fait que Fonbet soit devenu l’un des sponsors de la KHL. On peut dire la même chose par rapport au championnat du monde, puisque la Fédération internationale de Hockey sur Glace coopère avec la « Ligue des paris », qui offre des paris intéressants pour les matchs. Les autres font des efforts pour ne pas rester en arrière, et c’est pour cela qu’il est difficile que les fans de hockey se sentent isolés de nos jours.

Contrairement au football, sport pour lequel les règles sont les mêmes dans le monde entier, au hockey il y a deux mondes, qui, malgré avoir des choses en commun, ont leurs propres règles. En Europe le hockey se joue sur des pistes larges (28-30 mètres), tandis qu’en Amérique du Nord, il est joué sur des pistes étroites (26 mètres). En plus, de l’autre côté de l’océan, on donne plus d’importance à la confrontation, au style agressif et au jeu d’attaque. Ça donne lieu à des matchs plus dynamiques et ça fait monter leur tableau d’affichage. Qui plus est, en Amérique du Nord les remontées et les résultats inespérés des matchs sont communs.

Quel type de paris y-a-t-il pour le hockey?

Ici, contrairement au football, il y en a peu. En général, on parie sur le résultat, sur le total et handicap, mais il y a d’autres évènements sur lesquels parier. On va tous les voir dans l’ordre.

Paris sur le résultat au hockey. Il s´agit de deviner comment va se terminer le match à la fin du temps règlementaire. Il n’y a que six options :

1 – Victoire de l´équipe 1

X – Match nul ;

2 – Victoire de l´équipe 2 ;

1Х – Victoire de l´équipe 1 ou match nul

2Х – Victoire de l´équipe 2 ou match nul

12 – Victoire de l´équipe 1 ou de l´équipe 2

Nous rappelons à nouveau qu’ici on parle du temps réglementaire, qui se termine par la sirène finale de la troisième période. Mais comme dans la plupart des cas les matchs de hockey se terminent lors des prolongations ou pendant la série de penalties, en plus du temps réglementaire il est possible de parier sur le match complet, et le pari sera gagnant en cas de victoire de l´équipe. Peu importe si elle le fait pendant le temps réglementaire ou pendant le temps ajouté,

Par exemple : Quatrième match de la finale de la Coupe Stanley entre le Lightning et les Canadiens. Un amateur fait le pari 2. Dans ce cas, la victoire du Club de Montréal pendant le temps réglementaire. Le match se termine avec la victoire des Canadiens 3 :2 pendant le temps additionnel. Pari perdu.

Paris sur le total : Tout comme pour le football, ici il y a plusieurs possibilités : total du match ou total individuel d’une des deux équipes. Si on choisit le total du match, il est indispensable qu’à la fin de ce match un nombre de buts concret ait été marqué. Dans les paris sur le total au hockey, il est important de faire attention à quel type de temps on fait référence, règlementaire ou additionnel, puisque les coefficients sont en général différents. Le pari « Total Temps réglementaire plus de 4,5 buts veut dire que tout match où on marque au moins cinq buts, fera de notre pari un pari gagnant. Quatre buts ou moins ne suffiront pas.

Si on choisit total individuel, dans ce cas tout dépend du nombre de buts d’une équipe en particulier, peu importe que celle-ci gagne ou perde.

Par exemple : Troisième match de la finale de la Coupe Stanley entre Le Lightning et les Canadiens. Un fan du club canadien choisit le pari « Total individuel Canadiens plus de 2,5 ». Plutôt risqué si l’on prend en compte que dans chacun des matchs précédents le club canadien n’a marqué qu’un seul but. Le match se termine avec la défaite des Canadiens 3 :6, mais comme on peut le voir, l’équipe a marqué plus de 2,5. Pari gagné.

Les paris handicap ne se distinguent en rien du football. Dans ce cas, le handicap est une tentative de deviner la différence de buts avec laquelle un match va se terminer. Le handicap peut être positif ou négatif. Dans le premier cas, pour gagner il est indispensable que notre équipe ne perde pas de plus de buts que le nombre de handicap choisi. Dans le deuxième cas, il faut que la différence de buts avec laquelle notre équipe remporte la victoire soit supérieure au handicap sur lequel on parie.

Par exemple : Premier match de la finale de la Coupe Stanley entre le Lightning et les Canadiens. Un amateur est convaincu que pendant ce jeu d’ouverture, le Lightning va détruire son adversaire et donc il parie « Handicap Lightning (-2,5) ». Cela signifie que l´équipe devra gagner son adversaire avec une différence supérieure à 2,5. Dans ce cas trois buts ou plus. Le Lightning gagne 5 :1, c’est-à-dire avec un handicap final de 4 buts. Pari Gagné.

En plus des paris expliqués sur le résultat, sur le total et sur le handicap, au hockey il y a aussi d’autres évènements sur lesquels parier : périodes où sera marqué le premier/dernier but, équipe qui marquera en premier o en dernier, résultat exact, et bien plus.

Que faut-il prendre en compte avant de parier au hockey ?

  • La forme des deux équipes
    Avant de faire un pari sur un match de hockey, il faut répondre à quelques questions : Quelle est l´équipe favorite ? Quelle est la forme des deux équipes ? Est-ce qu’une équipe a eu précédemment une série de victoires/défaites ? Tout ça c’est important et au hockey il est plus simple de faire cette analyse puisqu’en une semaine 2-3 matchs sont joués.
  • Alignement des équipes.
    Au hockey, il est possible de faire bien plus de changements, c’est pourquoi la perte d’un joueur n’est pas aussi significative que pour le football. Mais cela ne veut pas dire que si par exemple le meilleur gardien de but soit blessé, il n’y ait pas de conséquences. Peut-être qu’un entraîneur donne des vacances à ses meilleurs joueurs de temps en temps,, ou peut-être qu’un joueur a été disqualifié et l’alignement initial n’est plus le meilleur
  • Histoire des affrontements.
    Pour une analyse plus détaillée il faut être au courant du type de hockey promu par certains entraîneurs et de la fréquence avec laquelle chacun a des difficultés avec une équipe en particulier. Il faut aussi rappeler que dans la NHL et dans la KHL, on joue avec le système de deux points, où la victoire obtenue pendant le temps réglementaire et pendant le temps additionnel a la même valeur.
  • Motivation
    Elles ont toutes besoin de points, mais certaines plus que d’autres. Plus la série de victoires d´une équipe va durer, plus celle-ci aura des chances de finir tôt. Toute équipe veut vaincre l’invaincu. Quant à la motivation, il y a énormément de nuances à prendre en compte. Comme on peut le voir, les possibilités de parier au hockey sont aussi assez larges, et la régularité ainsi que le grand nombre de matchs rendent la procédure du pari plus dynamique et intéressante
Author
Vincent Touveneau
Passionné par tous les types de jeux, Vincent écrit depuis deux ans des critiques de casinos et de bookmakers avec Captain Words. Il aime les eSports et pense devenir commentateur eSports un jour.
Note de l'article
5/5
1 vote