Parier sur le basketball

Les paris sur le basket ont plusieurs niveaux de popularité sans les différents endroits du monde. Par exemple, en Europe, les amateurs préfèrent le football, en Australie le rugby, et en Amérique du Nord le basketball est l’un des sports principaux en matière d’audience et quant aux intérêts des amateurs de paris.

basketball desketop betting

Bookmakers

Classement Site de paris sportifs Bonus Recevoir un bonus
1
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
2
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
3
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
4
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
5
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis
6
-/5
Pas encore noté
JoueLire l'avis

La National Basketball Association (NBA) réunit un nombre important de stars du monde de ce sport, les émissions ont lieu suivant les canons de tout show en matière de qualité et le nombre de points marqués au basquet fait que le voir soit intéressant, puisque l´équipe gagnante sur le tableau d’affichage peut changer à tout moment, et un avantage de 15-20 points ne garantit pas la victoire.

Ceux qui aiment les paris en matière de basketball, sont attirés, entre autres, par le fait que le match ait quatre quarts-temps. Grâce à ça, le nombre d´évènements sur lesquels parier augmente. En plus, en général, la variété de paris pour le basket est plutôt large, ce qui fait que l’on puisse toujours trouver quelque chose d’intéressant.

Le basket est aussi attirant en raison de la régularité de ses journées, par exemple, au sein de la NBA 82 matchs par saison sont joués, et dès le début jusqu´à la fin, les rencontres se succèdent pratiquement chaque jour. Aussi, dans ce sport, l’« égalité de probabilité d´évènements » est plus courante. En ce qui concerne le football et le hockey, pour les paris sur le total, le coefficient peut être très différent en fonction de si on choisit « plus de » ou « moins de ». Par exemple, pour le deuxième match de la finale de la NBA entre les Bucks et les Suns, le coefficient sur le « Total plus de 220,5 » est de 1,9, et celui sur « Total moins de 220,5 », est aussi de 1,9.

Types de paris sur le basketball

Tout comme dans d’autres sports d´équipe, les paris les plus populaires sont sur le résultat, sur le total, et sur le handicap. Ici, les principes sont les mêmes que pour le football et pour le hockey, mais il y a des particularités.

On peut voir tout cela en premier lieu dans les paris sur le résultat du match. Bien qu’au hockey ou au football il y ait la possibilité de choisir une double chance, dans le basket cette variante n’existe pas. De cette façon, on a trois options :

1 – victoire de l´équipe 1

X – match nul dans le temps réglementaire

2 – victoire de l´équipe 2

Le basket exige que l’une des deux équipes sorte victorieuse du match, même si dans le temps réglementaire, la rencontre se solde par un match nul. En plus, le nombre d’overtimes (prolongations) est illimité, il peut y en avoir deux, dix, et ils vont durer jusqu’à ce qu’à la fin, une des deux équipes remporte la victoire avec au moins un point d’écart. C’est pour ça que lorsqu’on choisit notre pari, il faut prendre en compte le type de temps duquel on parle, si réglementaire ou réglementaire plus prolongation. Certains bookmakers offrent dans la partie ci-dessus des variantes au temps réglementaire, d’autres les offrent pour le temps concret.

Par exemple : match en quarts de finale de la NBA entre les Milwaukee et le Miami. Un amateur est convaincu de la victoire des Milwaukee et parie sur cet évènement, sans se rendre compte qu’il a parié sur le résultat du match en temps règlementaire. Le match se solde avec la victoire des Milwaukee en temps de prolongation avec un tableau d’affichage de 109 : 107, mais dans le temps réglementaire le match s’était terminé 99 :99. Pari perdu.

Une autre caractéristique distinctive du basket, c’est la grande variété de paris avec handicap. Au football on peut dire qu’il est rare qu’une équipe marque quatre buts, mais au basket, pendant un match une équipe peut marquer de 50 à 100 points, et aucun chiffre en particulier ne surprendra la personne qui mise souvent sur ce sport.

Pour le reste, c’est la même chose : au basket, le handicap peut aussi être positif ou négatif. Dans le premier cas, pour gagner, il est indispensable que notre équipe ne perde pas avec plus de buts que celui du handicap choisi. Dans le deuxième cas, il faut que l’écart de buts avec lequel notre équipe remporte la victoire soit supérieur au handicap sur lequel on a misé. La seule différence est la variété de handicaps et les indices, qui ici sont bien supérieurs.

Par exemple : Premier match de la finale de la NBA entre les Milwaukee et le Phoenix. Un fan est convaincu de la victoire de la deuxième équipe, mais les coefficients pour cet évènement sont plutôt bas. C’est pour cela qu’il fait attention aux handicaps. Le match sera sûrement très tendu, l’amateur choisit le match « Handicap Milwaukee 5,5 ». Pour gagner le pari, le Milwaukee ne peut pas perdre avec une différence supérieure à 5 points. 6 points ne suffiraient plus étant donné que 6 c’est plus que 5,5. Cependant, le Milwaukee perd 118 :105, c’est-à-dire, avec une différence de 13 points. Pari perdu,

Il faut aussi faire attention aux paris sur le total, puisque ceux-ci peuvent être pour la totalité du match ou pour le temps réglementaire, ce qui équivaudrait à perdre le pari si on atteint le temps additionnel. Comme il a été dit ci-dessus, dans la plupart des cas, le total au basket a une égalité de probabilités. C’est-à-dire, le « Total plus de » et le « Total moins de » sont pratiquement égaux.

Tout cela rend le choix difficile, puisque comme nous avons dit quant au résultat, le basketball est un sport bien plus imprévisible que le football ou que le hockey. Face au pari sur le total en basket, il vaut la peine d’analyser point par point toute l’information disponible avant de prendre une décision.

Additionnellement, on peut parier sur le total d’un quart-temps précis ou de la moitié du match, et aussi deviner si celui-ci sera pair ou impair. Les bookmakers offrent également la possibilité de parier sur le fait de s’il y aura ou pas un temps additionnel et si c’est un match de playoff, on peut parier sur le nombre de rencontres nécessaires pour déterminer un vainqueur. Il ne faut pas oublier les totaux individuels, qui abondent aussi.

Que faut-il prendre en compte avant de parier sur le basketball ?

  • La forme des équipes
    On croit qu’au basket il y a moins d’absences que dans d’autres sports, c’est pourquoi il faut faire spécialement attention à la forme des équipes. Tout est important : la série de victoires ou de défaites, les résultats des 5-6 derniers matchs, comment jouent les équipes à domicile ou à l’extérieur, etc. Au basket le facteur « terrain de jeu » est aussi important puisque malgré l’universalité des installations et des éléments de ce sport, ils ont des particularités dans chaque ville.
  • Alignement des équipes
    La grande régularité et le grand nombre de matchs aboutit inévitablement à des lésions même chez les meilleurs joueurs qui marquent 40-50 points par match. En plus, au basket la position de meneur, qui est chargé d’organiser le jeu en attaque, est très importante. La perte du meneur principal marque toujours les esprits.
  • Motivation
    Il y en a qui veulent monter dans le tableau, d’autres aspirent à garder leur place, d’autres veulent gagner le dernier match de la saison ou bien mettre un terme à la série des 14 dernières défaites. Il y a aussi ceux qui n’ont besoin de rien. Chacun de ces facteurs joue sur la motivation de l´équipe, et c´est quelque chose à prendre en considération dans notre pronostic.
  • Histoire des affrontements
    Le basketball est un sport assez tactique grâce au nombre de remplacements et au grand nombre de temps morts. Savoir comment ont joué deux équipes entre elles auparavant peut être très utile à l´heure d’analyser un futur match. Le basket est un sport assez varié, où les bookmakers offrent beaucoup de diversité. Il n’y a qu’à mener une bonne analyse et choisir l’évènement approprié.
Author
Vincent Touveneau
Passionné par tous les types de jeux, Vincent écrit depuis deux ans des critiques de casinos et de bookmakers avec Captain Words. Il aime les eSports et pense devenir commentateur eSports un jour.
Note de l'article
5/5
1 vote